Pourquoi avoir choisi Simone de Beauvoir pour la collection United Souls ?

Publié le : 06/09/2018 23:45:45
Catégories : United Souls

Pourquoi avoir choisi Simone de Beauvoir pour la collection United Souls ?

United Souls s’inscrit dans un devoir de mémoire envers les personnes qui se sont illustrées pour les droits civiques en Afrique et dans le monde.

Le combat de Simone de Beauvoir, philosophe et essayiste française pour les droits des femmes en est un bel exemple.

Dans son essai Le Deuxième Sexe, paru en 1949, Simone de Beauvoir souligne : “qu’il s’agisse d’une race, d’une caste, d’une classe, d’un sexe réduits à une condition inférieure, les processus de justifications sont les mêmes”. “L’éternel féminin c’est l’homologue de l’âme noire” et du caractère juif “.

United Souls a perçu dans la pensée de Simone de Beauvoir l’une des origines de la haine de l’Homme par l’Homme et par extension du racisme à savoir la difficulté de l’Homme à accepter l’Autre comme son égal.

Dans une histoire écrite par les vainqueurs et les dominants, la lutte pour l’émancipation du continent africain et l’égalité des droits des femmes se rejoignent.

Selon United Souls, le combat de Simone de Beauvoir est celui de la conscience de l’Autre hors d'un diktat social établi par un plus fort sur un plus faible.

Christiane Taubira l’explique d’ailleurs très bien dans l’émission de Laurent Ruquier diffusée le 9 juin 2018.

United Souls choisit d’associer la musique, vecteur d’universalité entre les peuples, à chaque personnage de la collection. Pour Simone de Beauvoir, c’est inévitablement que nous nous plongerons dans la révolution musicale française des années soixante. Une époque où la flambée et la liberté de la jeunesse française fut baptisée “Yéyés” par le sociologue Edgar Morin.

United Souls a sollicité l’oreille avisée de Ciriac Olivier dj, selecter et digger.

Véritable orpailleur de 45t, CiRiac distille des sélections pointues heavy funk, exotica, rock garage ou early reggae. Animateur radio sur CampusFM Toulouse, il diffuse des trésors aussi rares que précieux, des vinyles qu'il enchaîne avec pertinence et passion dans ses émissions Orange Street et Discorama. Bonne écoute et c’est à partager sans modération.

Partager ce contenu

/*